Le blog de KOBE

Tout ce que vous aimez : High-tech, Models, ciné, TV, fashion, Fun etc …

 
  • Accueil
  • > BZH
  • > BZH : La tempête a fait des dégâts !

BZH : La tempête a fait des dégâts !

Et notamment à Larmor-Plage, plus exactement au nourriguel :

>> Retrouvez notre galerie photos de la tempête dans l’Ouest
« Il était 4 h 30 quand j’ai entendu un gros crac ! Une vague venait d’emporter le muret de la digue. » Marine, 19 ans, était descendue s’allonger sur le canapé du salon. Trop de bruit dans sa chambre située sous les toits. « La maison vibrait. » Quelques habitations plus loin, Thomas, 19 ans lui aussi, est sur le pont. Comme toutes les familles du boulevard de la Nourriguel, à Larmor-Plage. « J’ai vu ma planche de surf disparaître du jardin », dit-il, incrédule devant un tel spectacle.

Les vagues déferlent seconde après seconde sur la promenade. Le niveau de l’eau est haut, très haut. Le coefficient de marée flirte avec les 106 et la surcote gonfle l’océan de 50 cm supplémentaires. Les vents soufflent de sud-ouest, portant davantage encore la houle vers la côte. « La mer se déversait par-dessus le petit mur. Elle tombait dans le chemin, comme si elle débordait, décrit une voisine. À 6 h, j’ai vu mon mur partir, comme ça. Ça fait un sacré choc. »

Les pompiers sont vite intervenus. Mais que faire contre une mer en furie qui se fracasse contre les habitations ? Heureusement, aucune personne n’a été blessée. Cinq maisons sur dix abîmées ont dû être totalement évacuées. Par sécurité. Car un compteur de gaz a été arraché et les circuits électriques inondés. En matinée, le courant n’avait toujours pas été rétabli.

Les éléments en furie

La mer s’est engouffrée dans les ruelles perpendiculaires. Charriant avec elle des cailloux et galets par dizaines. Un portail de garage n’a pas résisté. Et tout ce qui faisait face aux déferlantes a volé en éclats. Véranda en vrac, terrasses démontées, rambarde d’escalier pliée, portes de jardin vrillées, etc., au petit jour l’enchevêtrement parle de lui-même. Les services techniques municipaux sont à pied d’oeuvre. L’accès à la promenade est fermé au public.

La tempête a également sévi à l’autre extrémité de la Nourriguel, côté Toulhars. Là où les maisons surplombent le rivage. Inquiet devant cette furie « inhabituelle », Loïc est descendu s’assurer qu’aucune baie n’était restée ouverte. C’est alors qu’une vague d’un autre monde s’abat sur la porte-fenêtre. Celle-ci est littéralement décalquée. Loïc est projeté deux mètres en arrière. Aucun bobo, ouf. « Jamais, jamais, l’eau n’est montée si haut. Plus rien n’arrêtait les vagues. »

La maison voisine a aussi subi les foudres marines. Vitres explosées, fenêtres carrément dégondées, Jacques, le propriétaire, sauve ce qu’il peut. « Regardez ce meuble en bois massif, c’est une vague qui l’a décollé du mur. Incroyable. » Les artisans sont déjà à l’oeuvre. Il faut tout colmater avant le soir. La tempête revient, annonce la météo à la radio.

Un épi de 110 m. Pour protéger la Nourriguel, la mairie de Larmor prévoit de construire, à la pointe nord-est de la grève, un épi rocheux de 110 m de long, perpendiculaire au rivage. La plage serait engraissée de sable de kaolin. Dans le but, expliquent les techniciens, de laisser la mer à 30 m de la digue à certains endroits. Les réponses aux appels d’offres sont attendues avant la fin du mois. (Ouest France)

nourriguelouestfrance.jpg

Dans : BZH
Par kobe888
Le 12 mars, 2008
A 12:29
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

amandine |
slt tout le monde!!! |
le cahier de vie des matern... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nucleaire
| passionsanimaux
| 9kirchois perso