Le blog de KOBE

Tout ce que vous aimez : High-tech, Models, ciné, TV, fashion, Fun etc …

 

Perso : Début d’automne …

Dimanche dernier, petite ballade à Rambouillet et juste à côté aux Vaux de Cernay : De belles couleurs qui nous rappellent que l’automne est bien là …

début dautomne
Album : début d'automne

9 images
Voir l'album
Dans : Perso
Par kobe888
Le 1 octobre, 2008
A 23:44
Commentaires : 4
 

4 Commentaires

  1.  
    seb
    seb écrit:

    A l’image de l’automne, Papy kobe888 va aussi vers ses vieux jours et aura tres bientot 30 ans.

    Voici mon cadeau olive !
    (et si tu veux une corde pour te pendre n’hésite pas)
    ———–

    P- Katerine – J’ai 30 ans
    J’ai trente ans aujourd’hui 8 décembre 1998 mardi
    J’ai trente ans et je n’ai jamais eu d’accident de voiture
    Je n’ai jamais suivi une vraie prostituée dans une chambre d’hôtel
    Je ne me suis jamais laissé pousser la barbe ni déguisé en femme
    Aucun de mes parents n’est mort
    Je n’ai volé d’article dans les magasins
    Je ne suis jamais allé en Afrique
    Personne ne m’a agressé physiquement dans la rue
    Je n’ai jamais tué un animal pour le manger
    Je n’ai jamais fait l’amour avec deux femmes à la fois
    Je n’ai jamais tué personne même si j’en ai eu envie souvent
    Je n’ai pas construit de maison
    Je n’ai participé à aucune guerre
    D’ailleurs, j’ai même pas fait l’armée

    J’ai trente ans et je suis un enfant
    ———
    C- Miossec – 30 ans
    Trente ans et tu regardes le papier peint vieillir
    Trente ans et tu veux toujours t’éblouir
    Dans des nuits si longues que les jours devaient rétrécir
    Trente ans et oui tu ne les as pas vu venir
    Trente ans c’est peut-être le moment de s’enfuir

    T’étais partant disais-tu dans un sourire
    Pour tes trente ans de brûler tes souvenirs
    Trente ans ne laisse plus le canapé t’engloutir
    Trente ans n’attends plus que l’on vienne t’attendrir
    Redeviens touchant comme quand tu voulais tout détruire

    C’est entêtant ce temps qui passe sans prévenir
    Tant de mésententes et tant de causes perdues
    Tant de mésaventures dans de petites préfectures
    Tant pis pour les victoires et tant mieux pour les défaites
    De toute façon on a toujours l’air aussi bête
    —————-
    Passi – 30 ans chrono
    Pour tous ceux avec qui j’ai traîné…

    A la genèse de cette Odyssée
    Déjà gamin, j’restais bouche bée
    Devant frères et cousins braillés
    Souvent y’avait l’ambiance au foyer
    6ème d’une famille de 7
    Tous les jours à la maison, la smala, la fête
    Introverti, fuyant les querelles
    A 8ans le sagittaire erre dans les ruelles
    C’est l’alpha, jouer aux billes sur le parvis
    En ville trop d’envies, déjà petit
    Comme les héros de BD, aux nuits hantées
    J’étais dans ma solitude, impossible à briser
    A 13 piges, une nuit j’ai exploré
    Les recoins du hall avec la fille d’à côté
    Pour parfaire mon éducation
    Dans un lieu mal approprié
    Ce matin là scandale, quand j’suis rentré
    Ma mère m’accueillait à coups de sandale
    Dixit dès lors ma vision évoluée
    J’avais capté Adam et Eve Andromède et Percée
    Y’a pleins d’histoires du kid à Philadelphie
    Ou dans les Zup de France et Paris
    Ecoute celle-ci, c’est l’Odyssée
    L’Odyssée du P A Double S I

    Refrain
    Ouvrir les portes et gravir les marches
    Ouais, on lâche pas !
    Si le vent t’emporte, faut mener ta barque
    Tant d’années, j’ai donné, pour cette Odyssée
    Ouvrir les portes et gravir les marches
    Ouais, et tu le sais!
    Si le vent t’emporte, faut mener ta barque
    Tant d’années, j’ai tout donné, pour cette destinée

    A 16 piges, le hip hop, le sport
    L’école et la grande gueule dehors
    M.C. ignivome j’vomissais du feu
    En groupe ou seul, fallait maîtriser le jeu
    J’avais mes mots précieux, comme Sanson ses cheveux
    Insoucieux, ma rage venait des cieux
    Avec mama, fallait les bonnes notes et prévenir
    Les grands frères avaient déjà subi le pire
    Je la prévenais, évitais les G.A.V
    Comme ça on s’entendait, j’ pouvais bouger
    A 18 piges, l’ère Gladiator
    Les embrouilles, les tunes, les meufs, les dancefloors
    Premier maxi, album du groupe sacré
    Nouvel écrit sur le parchemin de l’épopée
    A 19ans, j’étais casé, tout le temps je militais
    C’était ma go, mes gars, mon gang et ma cité
    A 20ans, mon padré et mon pote m’ont laissé
    C’était mon pa, mon gars, pour moi 2 piliers
    Pour mes 22 ans, trop de regrets
    La poisse, les imbécillités
    Et j’ai réalisé que duralex sedelex
    Pour tous, la loi est dure mais elle est ce qu’elle est

    Sigma, la somme de ces années la
    M’ont servi dans le disque et mes pe-ra
    A 24ans, à fond dans le son
    J’ai amoindri les risques et vécu de ma passion
    Comme la fantastique histoire du phœnix
    Je me relève fixe comme un …. dans un film x
    La dalle au bide, marre des bides
    Des galères de la vie, des galeux et des brebis
    25 piges, premier disque d’or
    Ouais, premier d’une longue série
    Les miens sont ravis, mama sourit
    Tu deviens V.I.P, on écoute ce que tu dis
    A 26 piges, Issap Prod ( Issap! )
    A 27ans, mon premier enfant
    Je remercie Zeus en me prosternant
    Pour cet illustre événement
    Du bas du bâtiment aux histoires de biberons
    Trop de bagarres, de châtiments, donjons et dragons
    Les miens ont gagné avec le cheval de Troie
    Mais trop de sortilèges et trop de Judas
    Du 8-6, grec-frites au champagne
    De bois d’Arcy à Mandela
    J’irai cueillir mes rêves ; cueillir mon destin de l’infini à l’oméga
    ————
    A-Souchon – Toto 30 ans
    Tout commence, un sale matin,
    Dans le miroir d’une salle de bains.
    C’est pas le conquistador,
    Ce has been jeune homme bouffi qui dort encore…
    Qu’est-ce que c’est que ces coups de canifs
    Qui remontent du coin des yeux vers les tifs ?
    Je vais pas faire un mélodrame
    Mais ce sont des rides, Messieurs Dames !
    Alors y’s'détériore,
    Le rose caoutchouc fort qui colle notre corps…
    C’est ton âge. Faut pas que tu pleures.
    Mon pauvre Toto, trente ans, rien que du malheur.

    Trente ans, trente ans l’âge mûr.
    Où l’on s’aperçoit qu’on peut pas compter sur
    L’élasticité du tissu, c’est sûr…

    Bébé rose est tout content,
    T’as grimpé sur le toboggan.
    Maintenant que tu ris moins fort,
    Tu vas dégouliner sans faire d’effort…
    Arrêtez. Ca va trop vite.
    Je deviens tout mou de partout.
    Ça s’précipite.

    T’as beau jogging bois de Boulogne,
    T’as beau lifting, la mignonne.
    Elle dorrnira bien mieux.
    Chez celui qu’a pas les yeux rouges, pas les pneus.
    SOS, docteur, docteur,
    SOS docteur pour chanteur,
    Retendez-moi la peau, retendez-moi le cœur.
    J’suis qu’un pauvre Toto trente ans, rien que du malheur.

  2.  
    kobe888
    kobe888 écrit:

    merci Seb !
    et tu pourras me les chanter, ca ferait un beau kdo !
    oui c clair que c’etait notre sortie de vieux !

  3.  
    seb
    seb écrit:

    Ok pour chanter uniquement celle de Katerine.

    « L’air » de cette chanson est tres bien.

  4.  
    devis pose fenetre pvc
    devis pose fenetre pvc écrit:

    Le premier forum d

Répondre

 
 

amandine |
slt tout le monde!!! |
le cahier de vie des matern... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nucleaire
| passionsanimaux
| 9kirchois perso